Complot

Philippe Godard a créé et dirigé plusieurs collections de livres documentaires pour la jeunesse et est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la culture numérique, dont Le Mythe de la culture numérique (2015) et Du consensus au terrorisme (2016). Il travaille depuis plusieurs années avec des jeunes sur la théorie du complot et les façons concrètes de dépasser ce problème, qu’il considère comme une menace essentielle à notre vie en commun, en société.

Compte rendu de l’atelier

L’animation traitant des théories du complot largement répandues depuis l’expansion des outils numériques et notamment d’Internet a rassemblé 33 étudiants autour de Philippe Godard, animateur de l’atelier. Ce dernier a commencé par un tour de table afin de savoir pourquoi les étudiants avaient choisi cet atelier : ½ n’ont pas eu le choix et ½ sont venus par curiosité.

Philippe GODARD habite à Arbois (39) et fait partie d’une maison d’édition pour la jeunesse.

QUI DOMINE LE MONDE ?

La première partie du débat a permis d’exposer aux étudiants les principales théories du complot présentent sur la toile et comment apprendre à croiser les sources pour vérifier des informations.

-       Les Illuminatis nous contrôlent t-ils? Lorsque l’on tape « Illuminatis » sur le moteur de recherche Google, il ressort entre 28 et 43 millions de pages Web. Les premiers sites qui ressortent affirment que les Illuminatis existent (œil : caméra, date : 1789 : création Illuminatis mais aussi date de l’indépendance, pyramide, billet,…). Ils font tout pour que les internautes y croient. Si on croise les sources, les Illuminatis existent. Comment savoir si c’est vrai ?

-       Protocole des sages de Sion ? Il se présente comme le compte rendu détaillé d’une vingtaine de réunions judéo-maçonniques secrètes au cours desquelles un «Sage de Sion» s’adresse aux chefs du peuple juif pour leur exposer un plan de domination de l’humanité. Leur objectif: devenir «maîtres du monde» après la destruction des monarchies et de la civilisation chrétienne. Ce plan machiavélique prévoit d’utiliser la violence, la ruse, les guerres, les révolutions, la modernisation industrielle et le capitalisme pour mettre à bas l’ordre existant, sur les ruines duquel s’installera le pouvoir juif.

-       Les Américains ont-ils marché sur la lune ?

-       Charlie Hebdo : Les services secrets seraient à l’origine des attentats au Bataclan.

La conclusion de cette première partie a mis tout le monde d’accord : les informations concernant les théories du complot présentent sur Internet sont très difficiles à vérifier, croiser les sources est bien souvent inefficace. La solution qui reste la plus adéquat est de consulter d’autres sources extérieures à Internet comme le livre.

DES COMPLOTS QUI ONT MARQUE L’HISTOIRE

L’atelier s’est poursuivi par la présentation de complots historiquement connus :

-       Début XIVème : Il y a des complots avérés dans l’histoire : Templiers au moyen-âge, complot par le roi de France.

-       Fin XVIIIème : St Just pendant la Révolution. Traite des gens de royaliste pour qu’ils se fassent guillotiner sans livrer leurs noms.

-       Depuis 1945 : Révolution au Nicaragua.

MAIS ALORS, QU’EST-CE QUI EST VRAI ?

Pas facile à dire car beaucoup de sources disent que « Oui » et que par exemple les informations changent souvent comme Wikipédia.

Le débat a alors vite divagué et de nombreux sujets ont découlé de cette question. Les principaux questionnements qui en sont sortis sont présentés ci-dessous :

-       L’identité virtuelle est plus importante que l’identité réelle. Les professeurs devraient effrayer les jeunes en leur disant ? Cela n’est-il pas un principe anti-pédagogique ?

-       Ceux qui n’ont pas d’identité numérique doivent être mis en observation car ils sont considérés comme des terroristes. Est-ce normal ?

-       Google est le mieux placé pour connaître les goûts des jeunes et veulent que les Etats utilisent Google pour lutter contre le terrorisme. Doit-on l’accepter ?

-       Google est contre les Anonymous mais pas contre Daech. Ils aident Daech à partager ses vidéos. Exemple : Al Alouaki est dézingué il y a 2 ans par un drone alors que ses vidéos existent encore sur YouTube (64000 vidéos) De plus, il peut faire ce qu’il veut avec les jeunes. Est-ce un destructeur de la société ?

-       Les grey hats transgressent la loi. Est-ce éthiquement correct pour la société ou ils n’agissent que selon leurs codes de conduite ?

-       Apple vise à nous enfermer dans son monde. En 2016, ils sont surpuissants. Le Web est-il un outil de liberté pour se faire de l’argent ?

PLACE AUX QUESTIONS

Suite aux nombreux rebondissements du temps précédent, la dernière partie de l’atelier ne pouvait être animée que par les questions des étudiants :

-       Où commence la censure ? Doit-on tolérer ce qui nous réprime ? La société a changée et de plus en plus de jeunes croient au complot. Comment se fait-il que la France ne peut pas apporter de réponse culturelle/démocratique au problème du terrorisme ?

-       Concernant la puissance de Google, n’est-ce pas déjà trop tard ? Facebook est déjà dépassé dans les collèges par Snapchat, Instagram, Skype, Twitter. Rien n’est immobile, tout bouge trop vite. Alors, quel avenir pour les nouveaux réseaux sociaux ?

Livre : Accélération critique du temps social. Les nouvelles générations dorment une heure de moins car ils sont hyper-connectés. De plus, il existe un gouffre entre ceux qui font un usage intelligent du Web et ceux qui y vont pour des insultes en commentaires. Internet représente un empilement d’informations qui s’accumulent comme sur Wikipédia où les notices s’agrandissent. Une encyclopédie est à la base un support qui nous apporte suffisamment de connaissances pour nous faire cogiter. Est-ce que nous nous heurtons alors à des limites physiologiques (moins de sommeil), éthiques (avons-nous envie d’être opprimés ?) et politiques (est-ce qu’Internet émancipe ?). Qu’est-ce que la liberté si on va vite pour communiquer et si on est fiché par le NSA ?

-       Pourrait-on vivre si il n’y avait plus d’Internet demain ? En France, des personnes continuent à lire des livres (85% livres papier, 15% livres numériques). Pourrait-on revenir en arrière ? Le progrès n’est pas forcément linéaire  (exemple des expériences comme l’aérotrain, le minitel, le plan calcul, le concorde ont été stoppé).

QUELQUES MOTS POUR CONCLURE

Ainsi, cet atelier a été riche en rebondissements et a surtout éveillé la curiosité des étudiants. En effet, de multiples sujets ont été abordés et ont engendrés de nombreuses questions sans réponse. Il est donc désormais temps de laisser place à la réflexion… Les examens approchants, espérons que les idées murissent à temps.

SUPPORTS UTILISES AU COURS DE L’ATELIER :

Vidéo « Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le complot » #DATAGUEULE50

Vidéo « Neutralité, j’écris ton nom » #DATAGUEULE23

Livre « The New Digital Age »: Directeur Google Ideas

Bestchatcam - trouvez un ch... |
Adopteuncul |
Axiomedmc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MaxiCactus
| Référencement Laure Dixen
| Iratevictim34